Saturday, November 04, 2006

 

Que veulent les tenants du 14 Fevrier?

Dans son interview à la chaine de Television Al-Manar le 31 Octobre, le secretaire général du Hezbollah a révélé un des objectifs de la "majorité" qui gouverne qui Liban:
Etendre le role de la force Internationale, stationnée actuellement au Sud Liban, à tout le territoire Libanais. C'est-à-dire à la frontière Syrienne, sur la cote et à l'interieur du territoire.

C'est probablement avec cet objectif en tete que les tenors de cette majorité, Joumblat, Chehayeb, Fatfa, Geagea et les relais religieux de Hariri s'emploient à lancer des provocations au camp adverse.

Joumblat avait-il besoin d'accuser les partisans du Hezbollah d'etre "demunis de tout sens de la reflexion"?
Pourquoi Chehayeb a-t-il promit de repondre aux manifestations par d'autres et qu'on ne s'attende pas à ce que son camps reponde aux tirs par des fleurs" ?
Pourquoi Geagea persiste-t-il à refuser un gouvernment d'Union national tel que prévu par les accords de Taef qu'il a pourtant lui-meme signé?
Fatfat avait-il besoin de donner l'ordre aux Forces de Sécurité Interieur FSI de tirer sur la foule de manifestants Shiites à Tarik el Matar il y a quelques jours tuant ainsi des enfants?
Quel est l'intéret pour la délégation de Joumblat en visite au Mufti du Mont-Liban, le cheikh Mohamed Ali Jouzou, de soutenir ses propos accusant le Hezbollah d'attaquer les Sunnites du pays, de n'avoir rien d'arabe mais plutot Perse, d'avoir provoquer une guerre injustifiée pour trois pisonniers.

L'objectif semble clairement de créer une situation de tension telle que seul un deploiement sur tout le territoire Libanais des forces international puisse faire l'affaire.

Face à l'inertie de l'alliance Aoun Hezbollah à ces provocations et au rapprochement de la date de la reunion clef du lundi 6 Novembre à la place de l'etoile qui risque d'accorder à l'opposition le tiers des sièges du gouvernement si ce n'est plus, la majorité se presse pour réaliser autant que possible son objectif de depart et demande aux Nations Unies d'etendre le role du UNIFIL au controle de la cote, sous pretexte d'empecher tout transfert d'armes au Hezbollah.

Comments:
"L'objectif semble clairement de créer une situation de tension telle que seul un deploiement sur tout le territoire Libanais des forces international puisse faire l'affaire."

Pas mal, pour un bonhomme qui se fait appeler boumboum. Bien que je ne pense pas que le lundi soit aussi exagerement un deadline. Mais la logique est absolument vraies pour le reste. Et en fait il faudrait savoirs quelles sont les garanties americaines qu'a recue Walid Beyk pour "accepter la mission de faire face au complot" telle que l'a exprimee la LBC vendredi dernier, donc de faire face a la force invincible du terrain populaire, l'alliance hezb-tayyar.
Walid beyk a bien fait la un choix strategique. Certains dont moi pourraient avanceer l'explication suivante:
Il n'a plus le choix. Il a tellement fait de bavure que sans les troupes syriennes au Liban et avec le jeu democratique, il ne peu que disparaitre lentememt de la politique. Pareil pour tout les anciens des milices.
D'ailleurs lire a ce sujet l'article genial ecrit par Alhaqid sur son blog sur ce link:
http://alhiqd.blogspot.com/2006/10/un-cancer-en-phase-finale.html
 
Post a Comment



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?